Professionnels

Informer les professionnels et les particuliers

Les collaborations entre les professionnels de santé, ou du bien-être et l'ostéopathie sont souvent méconnues. Cette rubrique étayera les différentes possibilités de prise en charge en fonction de ces professions. Elle a également pour but d'en faire prendre conscience au grand public. Pour chaque profession abordée, j'ai apporté un certain nombre de liens vers des articles et des études pour illustrer mes propos et surtout apporter d'avantage d'informations sur le sujet. La page est en cours de construction, il ne faut donc pas s'étonner qu'il n'y ait pas de références pour chaque rubrique. Parfois il n'y a tout simplement pas encore d'études qui aient été menées ou alors je ne les ai pas encore trouvées. Je me baserai donc sur mon expérience personnelle pour aborder certains aspects.

 

 

 

 

 

 

 

Chirurgiens dentistes

 

 

 

Bruxisme:

En cas de bruxisme (serrage et grincement des dents), le dentiste prescrit souvent une gouttière à porter la nuit. Ce procédé est absolument nécessaire pour empêcher au patient de serrer les dents pendant qu'il dort et ainsi d'user prématurément ses dents, voir de les casser. Ce bruxisme peut-être entretenu ou causé par un ensemble de déséquilibres tels que des troubles de la posture venant des appuis podaux ou encore de troubles viscéraux antérieur, souvent gastriques. Ceux-ci donneront lieux à des adaptations qui augmenteront les tensions tissulaires et musculaires exercées sur la mâchoire. En réaction à cela et souvent pour tenter de maintenir un équilibre postural, le patient va de manière inconsciente et automatique augmenter la tonicité de ses muscles masticateurs. L'aspect psychosomatique n'est pas non plus à négliger.  La prise en charge de ces différents troubles, pourra accélerer la récupération lors de la prise en charge du bruxisme, voir en guérir la cause. Elle soulagera également l'hypertonie des muscles masticateurs. La gouttière restera indispensable pour une totale récupération, afin de réduire les mécanismes nerveux provoqués par le contact dentaire.

 

- Etude de l'effet du serrage de dent sur la posture: Différences entre population brusxiste et non bruxiste (Résumé de l'étude réalisée en collaboration avec l'Ecole Supérieure d'Ostéopathie)

Lien 1: http://www.larevuedelosteopathie.com/?/ANumeros/yNumero-2/bPosture-bruxisme/

Lien 2: http://eso-suposteo.fr/files/Poster_Siffre_Symposium_ESO_2012.pdf

 

- Approche crânio-sacrée du patient bruxomane (Résumé d'étude)

- Dysfonctions de l'appareil mandibulaire en ostéopathie et syndrome postural  (Résumé d'étude)

- Influence du traitement ostéopathique de la dure-mère et du système digestif chez les gens souffrant de bruxisme  (Résumé d'étude)

 

http://academie-osteopathie.fr/pmb/opac_css/index.php

lvl=more_results&mode=keyword&user_query=BRUXISME&PHPSESSID=e0ec64c8176825404ec0d615fe822338

 

 

Douleurs de l'ATM: 

Les douleurs de l'articulation temporo-mandibulaire sont également prises en charges en ostéopathie. Il en est de même pour une usure méniscale prématurée, ou des blocages chroniques de la mâchoire.

 

 

Préparation avant une chirurgie:

En matière de chirurgie dentaire, on rencontre parfois des obstacles qui font durer l'acte et font prendre du retard. Je pense ici à un problème d'accessibilité chez des patients qui ont très peu d'amplitude à l'ouverture de la cavité buccale, ou une petite bouche. L'ostéopathie sera une très bonne alternative pour  faciliter l'accès aux dents de sagesses à extraire par exemple. Ainsi l'acte sera plus confortable pour le praticien, mais aussi pour le patient.

 

 

Post-chirurgical: A distance des chirurgies, il est pertinent de conseiller à votre patient de consulter un ostéopathe afin de corriger les adaptations tissulaires et musculaires. Il en est de même chez les patients ayant des travaux dentaires tels que les bridges, couronnes ou appareillages. Ce sont autant d'éléments qui réduisent la micromobilité du crâne. Cela  peut avoir de nombreuses conséquences tels que céphalées, cervicalgies, ou dorsalgies. Il est évident que ce n'est pas systématique et pas dans les suites immédiates que se font ressentir ces douleurs. Seulement sur le long terme les adaptations mécaniques et adhérences cicatricielles pourront donner lieu à un certain nombre de troubles.

 

 

 

 

 

 

Kinésithérapeutes

 

 

 

Troubles lymphatiques, circulatoires, oedème: 

L'ostéopathe travaillera sur tous les points de conflits qui peuvent empêcher un bon retour veineux ou le drainage optimal d'une zone donnée. Par des techniques d'assouplissement du diaphragme, du périné ou en rétablissant la mobilité de certaines articulations, le drainage lymphatique sera ainsi facilité. La respiration facilitée par un ensemble de technique sur le thorax, c'est l'ensemble de la circulation qui est optimisée. L'ostéopathe dispose aussi de techniques dites "de pompage", visant à stimuler la vascularisation d'une zone.

 

 

Entorse:

Traiter une entorse quand elle vient d'avoir lieu en ostéopathie permet de réduire l'oedème et de rétablir la cinétique des différentes articulations touchées. Ceci facilitera ainsi la récupération de la physiologie musculaire et donc de la rééducation. Prenons l'exemple de l'entorse de la cheville. Le patient aura souvent tendance à déporter son poids sur le membre inférieur opposé ce qui donnera lieu un trouble de la mobilité et des appuis podaux même après la rééducation. Selon la gravité de l'entorse il pourra même y avoir un béquillage plus ou moins long qui pourra donner lieu à des algies des bras ou des cervicales. Ainsi il convient de proposer une prise en charge ostéopathique dès la survenue de l'entorse mais aussi à distance du traumatisme afin de rétablir la moblité de l'ensemble du pied et des adaptations.

 

 

Réeducation périniéale et abdominale:

Cette rééducation si elle est difficile peut être facilitée par une prise en charge ostéopathique qui visera à rétablir la cinétique du bassin et de l'utérus, ainsi que du périnée. Ceci  facilitera  l'équilibre des pressions thoraco-abdominales et favorisera la rééducation. De même une femme enceinte subit bon nombre de modifications tissulaires, grâce à l'imprégnation hormonale permettant le phénomène de nutation/contre-nutation qui a lieu pendant l'accouchement. Ces nombreuses modifications tissulaires, mais aussi articulaires, avec des variations de poids constantes sur plusieurs mois peuvent perturber le système nerveux local et gêner la rééducation. N'ayant pas encore trouvé d'étude sur le sujet je vais vous faire part de ma propre expérience. Il m'est arrivé de prendre en charge une mère qui n'arrivait pas depuis 2 ans récupérer sa tonicité musculaire et souffrait d'incontinences urinaires. En considérant le seul fait qu'elle avait subit une péridurale, j'ai considéré que l'injection avait pu provoquer une fribrose locale de la dure-mère, donnant lieu à une baisse de la perfusion du plexus lombo-sacré à l'origine de la difficulté de rééducation. J'ai ainsi effectué un travail tissulaire entre les lombaires et le sacrum. La patiente a alors ressenti de nettes améliorations dès la première séance. 

 

 

 

 

 

 

Médecins 

 

 

 

Douleurs ou troubles fonctionnels chroniques:

De nombreux troubles fonctionnels ne sont malheureusement pas toujours guéris suite à la prise de médicaments. Lorsque ces troubles se répètent et deviennent chroniques, il devient inconfortable pour le patient de continuer un traitement a l'action limitée. C'est souvent une position délicate pour le médecin qui est soit obligé de prescrire de nouveau médicaments ou d'augmenter parfois les doses. Soit de rester impuissant face à certains cas de douleurs chroniques d'intensité croissante. 

 

Les femmes enceintes:

Les femmes enceintes sont souvent soumises à différents troubles tels que nausées, ou reflux gastro-oesophagiens, sans compter les épisodes de sciatiques qui sont fréquents. Ce sont autant de troubles qui peuvent être pris en charge en ostéopathie pendant la grossesse. Après l'accouchement il est aussi pertinent de vérifier la mobilité du bassin comme des organes sous-diaphragmatiques, car ces éléments lorsqu'ils manquent de mobilités causent souvent des douleurs jusqu'à plusieurs années après.

 

Accidents de la voie publique et traumatologie:

On a souvent tendance à avoir recours à de la kinésithérapie en cas de traumatisme. Or la plupart des gens ignorent qu'une prise en charge précoce par un ostéopathe, avec des contrôles dans le temps, facilite la récupération mais surtout limite les séquelles. Ainsi il est recommandé d'avoir recours à un ostéopathe dès que possible, pour que ces séquelles n'aient pas le temps de s'installer. Il peut s'agir de séquelles directes ou indirectes. En effet le béquillage par exemple, pourra avoir des conséquences sur la mobilité des membres supérieurs et donner lieux à des douleurs supplémentaires.

 

 

 

 

 

 

Ophtalmologues et Orthoptistes 

 

 

 

Troubles visuels, migraine ophtalmique, céphalées, troubles de la convergence :

Ces différents troubles vont avoir une tendance à entrainer une sursollicitation des muscles occulo-moteurs et à entrainer des tension tissulaires et musculaires sur le crâne. Lesquels pourront donner lieu à des troubles posturaux (déséquilibre de la posture pouvant entrainer des cervicalgie, dorsalgies, lombalgies ou autres douleurs) ou circulatoires (maux de tête). Ces différentes adaptations pourront être prises en compte lors de la prise en charge. Afin de faciliter une rééducation des muscles occulo-moteurs, ou faciliter l'adaptation à de nouvelles lunettes après une longue période sans correction, il est utile de consulter l'ostéopathe. Il est préférable de consulter avant la rééducation de troubles de convergence. Chez les personnes qui conduisent beaucoup comme les livreurs qui n'ont pas forcément de problèmes de vue, mais sont amenés à solliciter beaucoup leur yeux sur la route, il est indiqué de consulter de temps en temps afin de prévenir toute fatigue occulaire ou adaptation posturale. Le principe est le même chez les personnes étant beaucoup sur écran.

 

 

 

 

 

 

Orthodontistes et stomatologues

 

 

 

Appareillage: 

Il n'est pas rare chez les adolescents portant un appareil dentaire d'observer une modification significative des chaînes musculaires postérieures et de l'ensemble de la posture. Ces modifications donnent souvent lieux à des douleurs aigües à type de torticolis ou des lombalgies. Dans la majorité des cas on observe un effacement des courbures rachidiennes, voir parfois des inversions de courbure. Il est recommandé de proposer à votre patient une prise en charge régulière tout au long du traitement d'orthodontie, notamment après chaque rendez-vous visant à resserrer les bagues. 

 

Bruxisme, diduction (déviation de la mâchoire), perte de la relation centrée, usure méniscale, trouble de l'occlusion de cause fonctionnelle: 

En collaboration avec vos professions respectives, il conviendra de vérifier l'intégrité de fonctionnement et de mobilité articulaire / tissulaire de l'ATM (articulation temporo-mandibulaire), la loge viscérale du cou et l'os hyoïde, la mobilité crânienne et les viscères thoraciques, ainsi que l'ensemble du système postural y compris la mobilité des pieds.

 

 

 

 

 

 

ORL

 

 

 

Rhinite, sinusites, otite chronique, accouphènes: 

Lorsqu'il est avéré qu'aucune cause organique ou allergène n'expliquer l'apparition de ces troubles, l'ostéopathie peut alors intervenir et soulager voir guérir ces troubles. Pour cela il convient de vérifier l'intégrité de la mobilité tissulaire et du drainage des os de la cavité nasale pour les rhinites, des os de la face et notamment du canal lacrymo-nasal pour les sinusites, ou de l'os temporal pour les otites. La mobilité retrouvée, le système immunitaire peut librement agir pour prévenir les infections, part un rétablissement de l'ensemble de la vascularisation locale.

Article: http://www.usherbrooke.ca/etudes-superieures/accueil/nouvelles/nouvelles-details/article/15533/

 

 

Migraines:

Là encore lorsqu'aucune cause organique n'a été mise en exergue, il est possible à l'ostéopathe de travailler sur le drainage des sinus veineux du crâne. L'absence de stases veineuse empêchera une augmentation de la tension des artères méningées à l'origine de la douleur. Les migraines ophtalmiques surviennent parfois lors d'une sursollicitation des muscles occulo-moteurs, qui peut elle aussi être prise en charge en ostéopathie.

Article: http://osteopathie.comprendrechoisir.com/comprendre/migraine-osteopathie

 

 

Céphalées de tension:

Elles apparaissent, souvent à la suite d'un accident de la voie publique ou grande tonicité des muscles de la ceinture scapulaire et des cervicales. La prise en charge ostéopathique, consistera  rétablir la mobilité des articulations en lien avec la douleur en fonction des antécédents du patients. Elle intégrera aussi un traitement aponévrotique.

 

 

Les vertiges:

S'il s'avère que la cause est fonctionnelle, l'ostéopathe vérifiera l'intégrité de la mobilité de l'os temporal et occipital afin de rétablir la physiologie de l'oreille interne et du cervelet. Il vérifiera également les cervicales dont les troubles de la mobilité pourront donner lieu à un dérèglement local du système neuro-végétatif à l'origine du vertige. Enfin il sera nécessaire de  vérifier l'ensemble du système proprioceptif en examinant les pieds, les chevilles et la mâchoire.

 

 

 

 

 

 

 

 Pédiatres

 

 

 

Plagiocéphalie, torticoli, réflexes primaires : 

En fonction du déroulement de la grossesse, de la position du foetus in-utéro ou du déroulement de l'accouchement (voie basse, césarienne, emploi de spatules ou de forceps, déclenchement médicamenteux, péridurale, appuis sur le ventre de la mère), le nouveau-né pourra présenter des déformations osseuses au niveau du crâne, donnant parfois lieux à un torticoli, ou pouvant altérer les réflexes primaires. En investiguant la mobilité de l'axe cranio-sacré l'ostéopathe peut remédier au déformations du crâne, guérir les torticoli et améliorer les réflexes primaires.

 

 

Sinusites et otites chroniques:

Pour traiter ces affections, l'ostéopathe effectuera une prise en charge en dehors des périodes de crise. Il conviendra d'investiguer la micromobilité tissulaire du crâne afin d'éviter toute stagnation fluidique et microbienne et d'obtenir une vascularisation et un drainage optimal. Cela permettra ainsi d'assurer une bonne défense immunitaires au niveau des os concernés part ces infections, soit principalement des temporaux, des frontaux ou encore des maxillaires (canal-lacrymo nasal). L'enfant pourra ainsi éviter la pose de diabolos.

 

 

Régurgitations, coliques:

Ces maux touchent la plupart des nouveaux-nés et plus particulièrement les prématurés. Une équilibration tissulaire du diaphragame et des viscères ainsi que des étages métamériques concernés, permettra de réguler les pressions thoraco-abdominales et de rétablir la physiologie normale des organes. Il est souvent proposé de changer l'eau ou le lait que consomme le nourrisson. L'amélioration du transit est alors plus au moins longue. La prise en charge par l'ostéopathe, permettra une guérison rapide de ces troubles.

 

 

Troubles de concentration, hyperactivité, trouble du comportement, troubles du sommeil, retard du développement psychomoteur ou d'acquisition de la marche:

En travaillant sur les os frontaux et en harmonisant leur micromobilité avec le reste du crâne, il est possible d'optimiser la vascularisation et le fonctionnement des régions du cortex cérébral en rapport avec ces troubles. 

 

 

Scolioses idiopathiques, valgus des genoux, malposition des pieds :

Ces différents troubles posturaux et leurs conséquences peuvent être pris en charge dès le plus jeune âge, pour un maximum d'amélioration. En effet on considère en ostéopathie que certaines conformations crâniennes facilitent le développement de ces troubles, en causant un déséquilibre de tensions sur les chaînes musculaires lors de la croissance.

 

 

 

 

 

 

 

 

Podologues

 

 

 

Peu importe le motif de consultation du patient qui consulte un podologue, l'ostéopathe sera un véritable allié thérapeutique. L'ostéopathe prendra en compte les douleurs présentes et ainsi que les adaptations en liens avec les troubles présents. Quelques exemples de troubles pouvant être considérés en ostéopathie:

Coxa vara, coxa retrorsa, Genu varum, genu Valgus, Valgus et varus calcanéens, Hallus Valgus, différence de longueur de jambe, trouble de la marche de l'enfant ou de l'adulte...

 

 

 

 

 

 

Rhumatologues

 

 

 

L'arthrose

En effet l'arthrose est souvent causée par un excès ou une perte de mobilité, consécutive à un trouble de la cinétique des articulations adjacentes. Un travail visant à redonner de la mobilité aux articulations touchées, comme aux tissus mous qui l'entourent, limitera le phénomène d'usure, limitera l'inflammation et donc la douleur. 

 

Etude des effets de l’ostéopathie sur la douleur et la gêne fonctionnelle liées à l’arthrose lombaire (conclusion page 40):

http://www.bretagne-osteopathie.com/pdf/Memoire_Charlet.pdf 

 

 

 

La SPA et la PR: Traitement des adaptations aux maladies rhumatismales telles que la spondylarthrite ankylosante, ou encore la polyarthrite rhumatoïde est aussi possible. Je me base sur ma seule expérience pour avancer ces propos. Que ce soit du point de vu articulaire, au niveau des tissus mous ou encore des viscères affectés par la maladie, l'ostéopathie aura une action non négligeable pour le confort du patient. Le but de la prise en charge sera de limiter les symptômes et la progression de la maladie et non de la guérir. Rompre le cercle vicieux de la douleur et effectuer un traitement d'entretient, limitera l'augmentation souvent fréquente des doses de médicaments.

 

 

Fibromyalgie: Une prise en charge ostéopathique améliore les douleurs mais aussi la qualité de vie du patient fibromyalgique.

 

- Etude Observationnelle d'un traitement ostéopathique chez des patients souffrant de fibromyalgie: (Résultats page 18)

 http://www.docvadis.fr/philippe-ducamp/document/philippe-ducamp/tude_oservationnelle_des_effets_d_un_traitement_ost_opathique_chez_des_patients_souffrant_de_fibromyalgie/fr/metadata/files/0/file/Article_FM%20osteo.pdf