Principales indications

Troubles fonctionnels pouvant bénéficier d'un traitement ostéopathique.

 

Absolument tout le monde peut consulter un ostéopathe.

 

Du nourrisson à la personne âgée, en passant par la personne en situation de handicap, le sportif, l'employé de bureau, l'ouvrier ou l'artisan, l'ostéopathe prendra surtout en compte le fait que chacun utilise et vit son corps de manière différente. Chacun d'entre nous, selon son environnement, l'utilisation qu'il fait de son corps au quotidien est succeptible de développer des troubles fonctionnels. Ainsi selon notre tempérament, notre contexte de travail, ou encore le fait de pratiquer un sport ou non, les troubles pourront s'exprimer de manières tout à fait différentes. 

 

 

Pour le nourrisson : 

Le simple fait de naître et de franchir les différentes étapes de la grossesse puis de l'accouchement, suffit comme motif de consultation. Et c'est sans compter les nombreux changements qu'il affrontera, lesquels donneront souvent lieu à des troubles tels que : 

 

  • Reflux Gastro-Oesophagien (RGO), régurgitations importantes et vomissements
  • Coliques, diarrhées, constipations et troubles de la digestion
  • Troubles du sommeil, difficultés à faire ses nuits
  • Troubles du comportement, hyper ou hypoactivité
  • Troubles ORL chroniques (otites, nez qui coule, bronchites...)
  • Troubles de la phonation
  • Strabisme
  • Torticolis,  plagiocéphalie ou asymétrie du corps.

 

Pour l'enfant : 

  • Scoliose, lordose, cyphose ou attitude scoliotique
  • Maux de tête, de dos ou de toute articulation, muscles
  • Port d'un appareil dentaire, après la succion du pouce
  • Affections ORL à répétition
  • Troubles digestifs, diarrhée, constipation, colique, reflux
  • Difficultés de concentration à l'école, hyperactivité, excitation, troubles de l'humeur, troubles du sommeil

 

Pour l'adulte : 

Le contexte de travail est très important. Que l'on soit sédentaire (assis toute la journée face à un écran pas toujours bien positionné ou avec un matériel plus ou moins ergonomique); ou que l'on soit actif (ouvrier, manutentionnaire, artisan) n'aura pas les mêmes conséquences. Le traitement ostéopathique permettra de réduire les troubles résultants des facteurs biomécaniques, psychosociaux ou liés à de mauvaises habitudes.

 

  • Troubles musculosquelettiques : Lumbago, cervicalgies, douleurs intercostales, entorses, torticolis, hernie discale, accident musculaire, conséquences         du coup du lapin, maux de tête d'origine mécanique
  • Troubles neurologiques : Sciatalgie, cruralgies, névralgies cervicobrachiale, pudendale ou autre, troubles de l'équilibre.
  • Troubles neurovégétatifs :  dystonie neurovégétative, troubles psychosomatiques
  • Douleurs chroniques post traumatiques 
  • Douleurs chroniques post opératoires, adhérences cicatricielles
  • Troubles Viscéraux: Reflux gastriques, brûlures d'estomac, ballonnements, flatulences, constipation, diarrhée, hémorrôïdes, hernie hiatale
  •  Gynécologie: 
Fibromes, ménopause, troubles du cycle, dysménorrhées, dyspareunies, douleurs du périnée, trouble de la fertilité, descentes d'organes   (prolapsus) 
  •  Autres Troubles
: Insomnies, spasmes, zonas, vertiges, thyroïdites réflexes, migraines, céphalées, douleurs faciales et orbitaires, conjonctivites

 

Pour la femme enceinte : 

Une prise en charge est possible tout au long de la grossesse et après l'accouchement. Elle est en effet soumise à de nombreux changements mécaniques liés aux variations de poids et pics hormonaux. 

 

  • Troubles musculo-squelettiques : Douleurs de dos, du coccyx, du périnée
  • Sciatique, cruralgie et toute autre névralgie
  • Digestion difficile, nausées, vomissements, reflux, ballonnements, diarrhée, constipation
  • Oppression thoracique, difficultés à respirer
  • Troubles circulatoires
  • Insomnies, angoisse, fatigue et stress, dépressions post-partum
  • Difficulté de rééducation périnéale ou abdominale.

 

Pour les sportifs : 

Chez le sportif l'ostéopathie sera utile tant pour la préparation avant un entraînement ou une compétition, qu'après pour aider à la récupération.  Elle pourra aussi permettre d'améliorer les performances et l'endurance. 

 

  • Douleurs articulaires et/ou musculaires
  • Tendinites, entorses, déchirures et contractures musculaires
  • Pubalgie
  • Récupération difficile entre et après les épreuves
  • Essoufflement à l'effort.

 

Pour les séniors : 

Ils réunissent souvent une bonne partie des cas de figure décrits précédemment. Aux habitudes de travail, loisirs ou sports pratiqués, possibles chirurgies, traumatismes passés (entorses, fractures, luxations), s'ajoutent des pathologies liées à l'âge et l'apparition de rhumatismes faisant augmenter l'intensité et la fréquence des douleurs.

 

  • Douleurs articulaires et musculaires
  • Arthrose, difficulté de locomotion, rhumatismes
  • Névralgie d'Arnold
  • Maux de tête, vertiges, 
  • Troubles du sommeil
  • Troubles circulatoires
  • Maladies dégénératives : Parkinson (traitement de confort)
  • Urologie, Néphrologie : 
Prostatites, adénomes de la prostate, cystites, énurésies, incontinences.

 

 

Pour les personnes en situation de handicap : 

  • Douleurs articulaires et musculaires
  • Troubles viscéraux
  • Troubles neurologiques : Sciatalgie, cruralgies, névralgies cervicobrachiales.

 

 

Au-delà des troubles fonctionnels :

Au-delà des troubles fonctionnels l'ostéopathie permet d'améliorer le confort de patients atteints de pathologies avérées et plus ou moins lourdes (cancers, endométriose, sclérose en plaque). Ainsi en   soulageant les symptômes l'ostéopathie s'inscrit dans  un cadre plus palliatif que curatif. C'est-à-dire qu'elle participera à la rémission sans avoir pour but de guérir.

 

 L'ostéopathie ne se substitue en aucun cas au traitement médical des pathologies lourdes.

 

 

Quand consulter : 

Il faut toujours anticiper la douleur, ne pas attendre qu'elle s'installe. Il est donc indiqué de consulter votre ostéopathe dès l'apparition des symptômes et même préventivement.