Consultations pédiatriques

Quand consulter ?

 

 

Cela est possible dès les premiers jours suivant la naissance. Ce "bilan d'entrée de vie" sera l'occasion de vérifier et prendre en charge : 

 

 

-  Les séquelles liées au déroulement de la grossesse  

   (pathologies, traumatismes, position du foetus in-utéro...)

 

-  Les séquelles liées à  l'accouchement

  (présentation, Voie basse ou césarienne, instrumentalisation, temps de travail, aide médicamenteuse ou manoeuvres manuelles, péridurale...) 

 

-   La mobilité et la forme du crâne

   (plagiocéphalies, bosses, mobilité du palais...)

 

-   La bonne physiologie des différentes structures,

   (musculo-squelettiques ou viscérales...)

 

-   D'éventuelles déformations

 (sternum, cage thoracique, crâne, membres inférieurs etc ...prévention et dépistage  de certaines scolioses)

 

-   Les troubles et pathologies aigues ou chroniques

    (régurgitations, coliques, rhinites, sinusites, asthme ou autre affection ORL...)

 

-  Le fonctionnement, le rythme, la croissance, le développement psychomoteur du nourrisson   ou de l'enfant (rythme des nuits, troubles du langage, de l'humeur...)

 

 

 

 

 

A quel rythme consulter ?

 

 

Dans les premières années de vie, il conseillé de consulter en moyenne tous les 3 mois. En effet, à cet âge là les changements sont nombreux et rapides et il est d'autant plus difficile parfois pour ces touts petits de s'y adapter.

 

Ces consultations peuvent être plus ou moins étalées mais doivent suivre le développement de l'enfant:

 

 

-  A 3 mois, afin de suivre les problème de transit, eventuellement le passage du lait maternel au biberon et de faire un point sur le sommeil

 

-  A 6 mois pour suivre et aider le transit lors de l'introduction des purées et autres compotes.

 

-  A 9 mois pour l'introduction du 4 pattes, ou si celui-ci se développe de manière atypique

 

-  Entre 9 mois et 1 an et demi à 3 ans, lors du développement de la marche ou du langage, en cas problème de préhension des objets ou de gestion de l'équilibre, chutes, chocs, pathologies chroniques, suivi de la mobilité au cours de la croissance.

 

 

 

Pensez à prendre le carnet de santé des plus petits lors de la première consultation.

A tous les âges vous pouvez prendre également son doudou ou jouet préféré afin de détourner son attention des manipulations. 

 

 

 

 

 

De l'entrée à l'école à l'adolescence

 

 

Une consultation avant chaque rentrée reste le meilleur réflexe. C'est l'occasion de préparer l'année dans les meilleures conditions et de permettre le démarrage d'une activité sportive

 

Cela permet également de passer en revue les différentes pertes de mobilité liées aux chutes ou chocs de l'années passée, y compris après un retour de vacance durant lesquels les jeunes ne se ménagent pas.

 

En cas de pratique régulière d'un sport, il est également possible voire important de consulter un peu plus souvent:

 

Que l'enfant ou l'adolescent soit  amateur ou participe à des compétitions, son organisme en pleine croissance est soumis à des microtraumatismes auxquels il sera plus sensible et qui pourront causer des séquelles jusqu'à l'âge adulte. Le sport et souvent le manque d'étirements adaptés, sont des facteurs importants de pathologies ou traumatismes liées à l'enfance et à l'adolescence. 

 

 

 

Objectifs de la prise en charge:

 

- Suivi des traumatismes ou micro-traumatismes

- Suivi dans le cadre de compétitions

- Prévention des douleurs aigues ou chroniques

- Prévention du développement de pathologies 

 

 

Il peut s'agir de scolioses, d'ostéochondroses (atteinte des noyaux d'ossification des hanches, genoux, pieds), maladie de Schueurmann, de lésions ligamentaires, ou de fractures... 

 

 

Vous trouverez des explications sur ces pathologies en suivant les liens ci-dessous:

 

http://www.s-f-t-s.org/images/stories/documentations/PATHOLOGIE_OSTEO_ARTICULAIRE_DE_L_ENFANT__et_PRATIQ

 

Sheuermann

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/maladie-de-scheuermann​

 

 

 

 

L'appareil dentaire ou les semelles orthopédiques

 

 

Le port d'un appareil dentaire pourra avoir des conséquences diverses et variées qu'il est bon de prévenir :

 

 

-  Algies de la mâchoire, serrage de dent (bruxisme), céphalées ...

-  Torticoli, névralgies

-  Hypertonies musculaires et troubles posturaux pouvant causer des douleurs à bien d'autres endroits du corps, de la nuque aux membres inférieurs

 

 

 

Ces troubles pourront apparaitre dès la pose de l'appareil, au fil des mois ou années, mais aussi des années après l'avoir retiré.  Ainsi il convient de consulter avant et après la pose de l'appareil et autour des rendez-vous de suivi chez l'orthodonthiste durant lesquels il sera réglé. Cette prise en charge permettra de faciliter l'adaptation de l'enfant et de prévenir toute séquelle.

 

 

 

Le principe est le même pour les semelles orthopédiques. Elles pourront influencer la croissance et causer des douleurs. Consulter avant et / ou après le renouvellement des semelles, permettra une meilleure adaptations et de prévenir l'apparition de symptômes douloureux, posturaux ou autres troubles fonctionnels.